Rédacteur web : rédiger le contenu de votre site Internet

Sommaire

Besoin d’un rédacteur web ? Discutons de votre projet.

Qu’est-ce qu’un rédacteur web ?

Un rédacteur web est un auteur capable d’écrire des textes selon des contraintes particulières. Ce sont des contraintes thématiques et techniques principalement. Il écrit tout d’abord pour les internautes qui recherchent des informations sur un sujet en particulier. Il écrit ensuite (ou d’abord, selon les cas de figure), pour les moteurs de recherche. Citons seulement Google qui représente à l’heure où j’écris ses lignes l’écrasante majorité du trafic de la plupart des sites Internet.

Un client peut faire appel à un rédacteur web pour l’écriture d’une page de présentation d’entreprise, une page produit ou service, un article de blog, etc. Le rédacteur doit donc produire un texte clair et structuré et respectant le thème, le nombre de mots imposé, les expressions ciblées (avec le champ lexical correspondant), tout en tenant compte des contraintes techniques exigées par Google. Il s’agit de l’optimisation SEO pour le référencement naturel, ce qui améliore la visibilité en ligne.

L’imposition du nombre de mots est utile pour deux raisons. Tout d’abord, un rédacteur étant payé au mot, cela permet au client de connaître par avance le budget nécessaire pour le texte qu’il souhaite. D’autre part, la longueur d’un contenu digital à une influence sur les résultats souhaités. Un texte trop court peut être ignoré par les moteurs de recherche. Au contraire, un texte trop long peut être ignoré par les lecteurs.

En quoi un rédacteur web est-il utile ?

Pour bien comprendre l’utilité d’un rédacteur web, il est nécessaire de présenter le contexte. La création d’un site Internet comporte plusieurs phases et demande différentes compétences.

La structure d’un site Internet

Quels que soient les objectifs, la première chose à faire est de définir une structure. Celle des sites vitrine par exemple est souvent la même : une page d’accueil une présentation de l’entreprise, quelques pages de présentation de produits ou services et une page de contact, avec les mentions légales.

L’interface graphique

L’étape suivante consiste à créer le design en fonction du thème et des couleurs associées. C’est un travail graphique, artistique qui donne vie au site. Il s’agit pour l’heure d’une (belle) coquille vide.

L’écriture du contenu textuel

Enfin vient le moment de définir précisément le contenu textuel des pages. Bien souvent, la création du contenu par les clients est une étape longue compliquée. Bien qu’ils connaissent par cœur leur métier et qu’ils sachent l’expliquer oralement, notamment lorsqu’il est nécessaire de la présenter à des clients, transmettre ces informations par écrit est parfois délicat. De plus, c’est la seule véritable chose qu’ils ont à faire puisque le développeur web (moi) fait quasiment tout le reste.

Plusieurs raisons à cela. La rédaction de texte est un exercice à part entière que tout monde ne maitrise pas. Au-delà de ça, il faut comprendre qu’on ne rédige pas un texte pour un site web comme on rédigerait un article pour un journal, un magazine papier et encore moins pour un livre. Cela s’inscrit dans une stratégie de contenu dont les clients n’ont pas connaissance le plus souvent, ce qui est bien normal. Cette stratégie est primordiale pour les sites comportant de nombreuses pages, comme les sites de vente en ligne (e-commerce) ou les blogs. Elle l’est dans une moindre mesure pour les sites vitrine qui ne comportent que 5 à 10 pages.

Les points particuliers de la rédaction de textes pour le web

Nous avons abordé plus haut brièvement quelques contraires que doivent respecter les rédacteurs web. Plongeons un peu plus loin pour mieux comprendre ce métier du numérique, relativement nouveau, mais de plus en plus indispensable pour tous les clients qui souhaitent assurer leur présence sur Internet de manière efficace.

Le thème

La première contrainte est celle du thème. Mais plus qu’un thème, il faut parfois (souvent) être capable de définir une intention. Par exemple on peut avoir pour mission d’écrire un texte généraliste sur Internet. Sans plus d’informations, on peut raconter l’histoire de sa création, son évolution, son utilité, son impact sur l’environnement, son impact social, etc.

Mais on peut être plus spécifique et avoir la charge de rédiger un article sur la création de sites Internet (je reste dans mon thème). À ce moment-là, il faut déterminer l’intention des internautes. Veulent-ils savoir comment créer eux-mêmes leur site Internet ou savoir comment faire pour en confier la création à une agence ? Sans précision sur le contexte, on peut vite être hors sujet.

On peut aussi rassembler plusieurs intentions similaires, exprimées par des expressions différentes, dans une même page. C’est cohérent, parce que le texte répondra parfaitement aux besoins des internautes, même s’ils n’en ont pas eux-mêmes conscience.

Par ailleurs, le contenu doit être facile à lire, clair pour les lecteurs et aussi inspirant ou engageant que possible.

Le nombre de mots

Il faut tenir compte du nombre de mots imposés par le client et rester dans une fourchette très proche.

La structure du texte

On doit structurer le texte pour s’assurer d’intégrer correctement toutes les expressions de recherche nécessaire, en complétant avec des mots du même champ lexical, toujours en restant dans la bonne intention. Cette phase peut nécessiter des recherches en ligne pour connaître les expressions effectivement utilisées par les internautes qui peuvent différer de celles utilisées par les professionnels. De manière générale, quand on souhaite éduquer, on utilise les véritables mots professionnels utilisés dans le métier dont il est question. Quand on souhaite vendre, on s’adapte aux clients en écrivant les expressions qu’ils utilisent.

Le référencement naturel SEO

Enfin, s’agissant de contenu digital pour le web, il faut maitriser le HTML, langage qui structure techniquement les pages et employer correctement les balises indispensables : Le titre <title> de la page, la description <meta name= »description »… >, les titres <h1>, et sous-titre <h2> et suivants, le gras <strong>.

Exemple HTML
Exemple de code HTML simple

Quelle est la différence entre un rédacteur web et un copywriter ?

Copywriter est la traduction anglaise du mot rédacteur. Mais en français, la notion de copywriting revêt une dimension supplémentaire. Le copywriter va plus loin que le rédacteur web. Là ou se dernier écrit des textes engageants, inspirants et optimisés pour le web, le copywriter ajoute un aspect psychologique important afin de convaincre par les mots. L’objectif ultime d’un copywriter est de faire passer le lecteur à l’action, à l’achat. Il doit le rendre actif.

Le rédacteur web est employé pour présenter une entreprise, ses produits et services de manière objective, de rédiger des articles de blog pour différents sujets d’actualité ou des sujets artistiques ou techniques dans différents domaines.

Le copywriter exerce ses talents sur des pages de vente de produit, de services, de formation, des publicités, des emails destinés à faire réagir les lecteurs à les pousser à l’achat. Pour cela, il fait appel à des leviers psychologiques. Des questions éthiques peuvent se poser afin de ne pas aller trop loin. Il convient donc de rester honnête.

La nuance entre les deux est parfois mince. Vous pouvez même considérer qu’il s’agit d’un seul et même métier : celui d’écrire pour le web. Les différences se trouvent surtout dans les objectifs qui influencent la façon d’écrire.

Mon clavier ergonomique

Faire appel à un rédacteur web professionnel

J’ai écrit des centaines d’articles de blog et de page web pour moi-même et pour mes clients, ce qui représente des centaines de milliers de mots. À vrai dire, ces 20 dernières années, j’ai usé plusieurs claviers (ergonomiques bien entendu, pour le confort des poignets). J’ai également étudié les leviers psychologiques de la vente, ce qui fait de moi un copywriter.

Et je remercie mes professeurs de m’avoir incité à maitriser les bonnes techniques de dactylographie pour taper à 10 doigts. Sans être un champion, cela me permet d’éviter trop de fautes de frappe, de me concentrer sur l’écran (sans regarder mes mains) et surtout d’être assez rapide pour écrire le fil de ma pensée au fur et à mesure. C’est tout bête, mais c’est l’une des compétences qui m’est la plus utile, chaque jour.

Après avoir lu cet article, je vous invite à me contacter pour discuter de votre contenu, qu’il s’agisse de création pure ou d’optimisation de textes existants (et de création de sites Internet aussi évidemment). De très nombreux sites Internet ont besoin d’être optimisés. Vous seriez surpris de constater ce que l’on peut améliorer avec une bonne analyse, un peu de temps et quelques paragraphes supplémentaires.

Les commentaires sont clos.