Exposition Napoléon Ier au musée de la figurine

Exposition Napoléon

Exposition Napoléon Ier

Le premier Empereur des Français est mort le 5 mai 1821, soit il y a tout juste deux siècles. Les commémorations de cet évènement annoncées par le gouvernement font polémiques. Quelques-uns voudraient effacer des pans entiers de l’histoire, sous prétexte que la vie et l’oeuvre de personnalités d’un passé plus ou moins proche ne correspondent pas aux critères d’une certaine population moderne dite bien pensante. Pourtant, une commémoration n’est pas un hommage.

Si l’on arrange les faits et que l’on n’enseigne plus l’histoire telle qu’elle s’est déroulée, que devient le devoir de mémoire ? Par ailleurs, refuser la vérité ne change pas les faits.

Qu’on le veuille ou non, Napoléon a marqué l’histoire en bien comme en mal et là n’est pas la question. Plutôt que de rentrer dans une discussion stérile qui n’a vraisemblablement d’intérêt que pour une poignée de personnes, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour mettre à jour ses connaissances de l’histoire, tout simplement ?

Musée le Souffle de l’Histoire

Deux siècles, c’est un anniversaire et l’on organise en général des manifestations pour de tels évènements. Le Musée de la Figurine à Droiturier dans l’Allier organise une exposition exceptionnelle afin de découvrir ou redécouvrir les faits et les objets importants qui ont marqué le règne de l’Empereur, qui ont écrit l’histoire de l’Europe et de la France en particulier.

Avec plus de 800 pièces, de l’ombre de la Guillotine à la mort de Napoléon en 1821, le Musée de la Figurine propose la plus grande et la plus complète exposition dédiée à l’Empire de la moitié sud de la France. Découvrez les figurines sculptées et peintes à la main, incorporées à des dioramas représentant notamment des scènes de batailles historiques. D’autres objets sont également exposés, comme un rare buste de marbre de Napoléon, le registre des dénonciations de Roanne d’époque révolutionnaire, le gilet présumé du Duc de Cadore, ministre de l’Intérieur sous Napoléon ainsi que des lettres du bailliage de Roanne et bien d’autres encore.

Pour les passionnés d’histoire et tous les autres

La passion pour l’histoire des fondateurs du Musée Marie et Hervé Maneval rend l’exposition accessible à tous, de l’historien spécialiste de l’Empire souhaitant admirer des pièces rares au visiteur simplement curieux de s’instruire ou d’admirer les figurines finement ciselées et peintes. Cette partie de l’exposition ravira tout particulièrement les war gamers de tous les âges.

Les commentaires sont clos.